© Coaching CRFPA by Wissam Mghazli.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey LinkedIn Icon

Le témoignage de Rémi : "le cursus juridique ressemble plus à une course de fond qu'à un sprint"

February 4, 2020

 

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas un avocat que nous avons interviewé aujourd'hui mais un conférencier, coach et auteur de nombreux ouvrages et articles notamment sur juriswin.com et chez Enrick B. Editions (Collection Juris'Coach, Chronique d'un étudiant en droit T1 et T2, etc.).

 

 

 

Place aux conseils et astuces personnels de Rémi Raher !

 

 

 

As-tu des conseils  pour arriver à retenir l’ensemble du programme du CRFPA qui est très dense ?

 

J’ai principalement cinq conseils à donner :

 

1 – Révisez par sessions de 30 minutes 

 

Votre capacité à retenir des informations diminue largement après 25-30 minutes donc divisez vos périodes de révisions en plusieurs sessions d’une demi-heure (et détendez-vous avec des activités ludiques pendant vos pauses). 

 

2 – Ayez une zone d’étude dédiée aux révisions 

 

Utilisez un espace consacré à vos révisions et n’étudiez pas là où vous faites autre chose : dans votre lit, devant la télé- vision, etc. Si vous utilisez un ordinateur, déplacez-le entre vos sessions d’étude et vos sessions de jeu. 

 

3 – Différenciez l’apprentissage et les révisions 

 

Apprendre demande un effort supplémentaire pour comprendre et mémoriser quelque chose de nouveau, réviser consiste par contre à mobiliser des connaissances déjà acquises. Ce n’est pas la même chose et vous devez donc vous concentrer sur la façon d’extraire ce qui est dans votre cerveau plutôt que de tasser pour y mettre de nouvelles choses. 

 

4 – Testez vos connaissances 

 

Ne vous contentez pas de jeter un œil sur vos notes surlignées ou de les recopier mécaniquement sur des fiches de révision. Essayez de résoudre des exercices (en vous entrainant à faire un plan de dissertation par exemple) ou demandez à quelqu’un de vous poser des questions, cela favorisera à la fois la mémoire et votre capacité à mobiliser vos connaissances. 

 

5 – Expliquez ce que vous avez appris 

 

La meilleure façon d’être sûr de maitriser un savoir est de se préparer à le transmettre : si vous pouvez expliquer à quelqu’un d’autre ce que vous avez appris (en termes simples et concrets), alors vous maitrisez le sujet en question. 

 

 

 

Deuxième question, Rémi, comment gères-tu exactement ta motivation pour réviser ?

 

D’une façon générale, le cursus juridique ressemble plus à une course de fond qu’à un sprint et c’est exactement la même chose quand on prépare un concours... même si, pour beaucoup, c’est plutôt une succession de sprints ! Et pour rester dans la course, une des clés de la réussite est de rester motivé (ce qui n’est pas toujours simple). 

 

En effet, la motivation vous empêche de baisser les bras quand les choses se corsent, vous aide à réviser quand vous avez envie de faire autre chose et vous permet de finir votre devoir à rendre quand la tentation est forte de se faire porter pâle. 

 

La question est donc : comment rester motivé toute l’année malgré la fatigue, les doutes et les coups de mou ?

 

Eh bien, la façon la plus simple d’y répondre est une autre question : pourquoi voulez-vous devenir avocat ? 

 

Cela peut sembler un peu simpliste mais la motivation est avant tout une question personnelle et il y a sans doute autant de raisons de devenir avocat qu’il y a de candidats au CRFPA. Ni bonnes, ni mauvaises, seulement des sources différentes de motivation. 

 

Car on peut toujours chercher la méthodologie juridique qui fera gagner quelques points ou les fiches de révisions qui permettent de mieux retenir ses cours, il n’y a pourtant pas de remède-miracle. La seule recette du succès, c’est le travail et la persévérance. Mais pour rester performant dans la durée, il faut savoir ce qui nous motive... Alors je vous le demande : pourquoi voulez-vous devenir avocat ?

 

 

 

Une dernière petite astuce à donner aux étudiants, Rémi ?

 

Oui, j’aimerais partager l’astuce du pointeur !

 

Késako ?

 

Une activité incontournable des études de droit et de la préparation d’un concours est la lecture : de ses cours, des manuels, des références à retenir, des arrêts à étudier... Dès lors, lire plus vite et plus efficacement devient un sacré avantage ! 

 

Sans entrer dans les techniques complexes de lecture rapide, une astuce toute simple peut vous permettre non seulement de lire plus rapidement, mais aussi de mieux retenir ce que vous lisez. Il suffit tout simplement de lire en s’aidant d’un pointeur (un stylo ou son doigt). 

 

En effet, à force de lire beaucoup, on a du mal à se concentrer sur sa lecture et à retenir les informations consultées. Or utiliser un pointeur aide à se concentrer en regardant un point qui défile plutôt qu’en regardant dans le vide. En facilitant la concentration, on favorise la compréhension... et donc la mémorisation. 

 

Bien sûr, rien ne vous oblige à (essayer de) lire à la vitesse de la lumière, c’est même souvent contre-productif. Mais utiliser cette technique du pointeur permet de moduler la vitesse de votre lecture pour trouver une vitesse qui vous convienne, en fonction de votre état d’esprit et de votre fatigue du moment. 

 

 

Rémi Raher, conférencier, coach et auteur.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Review

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Tag Cloud
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now